Accueil Points de vue La Ligne à Grande Vitesse : Une suprise prévisible !
 
La Ligne à Grande Vitesse : Une suprise prévisible ! Imprimer Envoyer

Depuis plus de cinq ans, des particuliers, des associations ainsi que des élus locaux se battent pour refuser la Ligne à Grande Vitesse ( glossary termLGV ) à l'est de Toulon et plus particulièrement contre l'implantation de la gare TGV dans cette zone ainsi que contre la création d'une ligne entièrement nouvelle dans le sillon Permien. Ils ont très récemment obtenu satisfaction sur ces derniers points (pas de gare à l'est de Toulon et la ligne TGV empruntera au maximum la ligne existante).

A l'ouest de Toulon depuis cinq ans c'est, en revanche, le grand silence bien que notre association ait à plusieurs reprises essayé de sensibiliser des habitants ainsi que des élus mais toujours sans succès. La réponse était toujours la même "Le TGV à Sanary c'est complètement irréaliste, vous n'y pensez pas !".

Aujourd'hui tout le monde (du moins ceux qui sont informés) a l'impression de vivre un cauchemar. Pourtant il existe depuis plusieurs années des éléments qui auraient du attirer notre attention ou au moins alerter nos élus ainsi que les grands acteurs économiques de notre région et les rendre plus attentifs à l'évolution du projet afin de ne pas attendre les dernières semaines pour réagir. D'autres l'ont fait sans attendre la parution des fuseaux de passage.

Un exemple parmi d'autres, dans un rapport intitulé "LGV PACA - Préparation du débat public - Rapport d'études Techniques Etudes techniques complémentaires" datant de novembre 2004 (extrait), la ville de Sanary ainsi que le Massif du glossary termGros Cerveau sont cités à plusieurs reprises. D'autres éléments comme la possibilité de créer une gare TGV à la Seyne (octobre 2009), les études géologiques et topographiques menées au nord de l'autoroute (2010), l'extension de la Zone d'Etude Préférentielle à toute la partie nord de l'autoroute (2011) auraient du susciter des réactions. Cette liste n'est pas exhaustive.

Mais l'heure n'est pas à la polémique et il ne s'agit pas de refaire l'histoire, nous sommes tout aussi coupable de ne pas avoir su faire partager notre inquiétude.

L'heure est grave et nous devons tous nous mobiliser afin que les tracés qui passent par Sanary soient définitivement abandonnés.

 
Joomla Templates: by JoomlaShack